Quelques tips simples pour se sentir mieux dans son corps

NB : cet article ne prend pas en compte les objectifs spécifiques d’athlètes de haut niveau qui sont dans une perspective et stratégie différente

Que ne sommes-nous pas prêts à faire pour soutenir notre « lifestyle » ?

Lever aux aurores après une nuit trop courte pour s’entrainer, restriction alimentaire, exclusion partielle ou totale de certains aliments, intolérances alimentaires imaginaires, refus de sorties entre amis pour ne pas compromettre le training du lendemain ou risquer de trop manger ou trop boire, crainte des risques de dérapages, sentiment de culpabilité et de dévalorisation de soi….

Au nom d’un lifestyle que nous pensons équilibré, nous nous créons des règles, plus ou moins rationnelles, que nous tentons de respecter jusqu’au craquage : ne pas manger après 19h pour ne pas « stocker », ne pas consommer de carbs, de fats, ne pas prendre de dessert si on ne s’est pas entrainé, ne pas manger de fruits trop sucrés… Un cycle infini de restrictions suivi de moments de « binge » où nous perdons le contrôle, nous sentons coupable et repartons de plus belle dans des phases de restrictions.

De nombreuses études menées autour des régimes montrent que 95% des régimes restrictifs échouent, avec une reprise du poids perdu dans les 1 à 5 ans (Source : CSWD). Des chiffres inquiétants lorsque cela est recoupé avec la croissance d’une mauvaise image de soi autant chez les hommes que chez les femmes. A titre d’exemple, 75% des américaines avouaient avoir des pensées et comportements négatifs quand elles pensent à leur alimentation ou à leur corps (Source : Science Daily). En 2017, 54% des filles entre 10 et 17 ans sur 14 pays interrogées pour une étude déclaraient avoir une mauvaise image de leur corps. Sept jeunes filles sur 10 parmi celles-ci ont déclaré s'être déjà empêchées de manger. Pire, huit sur 10 ont également affirmé avoir déjà refusé de voir leur famille ou leurs amis à cause de leur apparence physique (Source : 2017 Dove Global Girls Beauty and Confidence). De la même manière, 40% des jeunes garçons au collège ou au lycée affirment s’entrainer régulièrement dans le but de booster leur définition musculaire. Ils sont 90% à le faire au moins occasionnellement ( Source : Psychology Today).

Certes, certains aliments sont plus ou moins sains ou nécessaires. Certains sont tolérés par notre corps, d’autres non. Mais aucun aliment n’est mauvais en soi s’il est intégré dans une alimentation et un mode de vie globalement équilibré. Et de fait, l’équilibre d’un lifestyle se mesure aussi par notre capacité à se faire plaisir, à être socialement à l’aise et actif, à donner du temps aux autres.

Un comportement obsessionnel quant à notre entrainement ou notre nutrition n’est jamais sain. Mieux bouger, mieux manger, ne doit pas vouloir dire moins de plaisir, moins de créativité, moins de fun. Au contraire !

Mais comment atteindre un meilleur équilibre ?

Quelques tips simples peuvent nous y conduire :

  • Arrêter de checker votre corps : regarder votre ventre ou la taille de vos cuisses dans le miroir ne vous amènera nulle part. Votre corps est une unité qui ne peut être décomposé en morceau. Focalisez sur une partie de votre corps en particulier ne sert à rien. Que se passe-t-il d’ailleurs si vous n’aimez pas ce que vous voyez ? Vous culpabilisez, empli de sensations négatives, vous posez pour observer la même partie sous un autre angle « au cas où », vous vous épuisez mentalement à comprendre pourquoi vous n’arrivez pas à perdre votre bouée ou votre cellulite… Et si vous disiez juste à votre corps que tout va bien pour vous concentrer sur la personne que vous êtes, vos projets, ce qui vous rend heureux ? Arrêtez de commenter votre corps – et le corps des autres. Valorisez autre chose qu’un ventre plat ou des bras musclés pour vous focalisez sur une attitude positive, une force de caractère, la qualité d’une personne.
  • Éduquez-vous ! Plutôt que de suivre des régimes sortis d’articles de magazines ou trouvés sur Instagram, apprenez à comprendre votre corps, ce qui vous convient et ce qui ne vous convient pas, décomposez votre fonctionnement et vos choix. Formez-vous à votre propre école. Lisez, apprenez et définissez vos propres critères de bien-être. Personne ne sait mieux que vous ce qui vous convient !
  • Désabonnez-vous des comptes sur les réseaux sociaux qui prônent un lifestyle fait de restriction, de surentrainement, de corps photoshoppés, d’athlètes sans vie sociale…
  • Sachez sortir de votre zone de confort ! Vous ne mangez jamais de pain : dégustez une bonne baguette sortie du four. Vous ne faites pas de Yoga ou n’aimez pas courir : testez ! Vous ne sortez pas en semaine : dites oui pour une fois et allez profiter du soleil en terrasse ! Les règles sont faites pour être transgressées après tout !
  • Récupérez ! Sachez reconnaitre quand vous êtes fatigués, avez besoin de repos. Apprenez à prendre des jours de repos, à vous entrainer de manière plus cool, à faire autre chose juste parce que vous sentez que c’est mieux pour vous aujourd’hui.
  • Pratiquez la gratitude chaque jour : remerciez pour ce que vous avez, ce que vous construisez. Remerciez-vous simplement pour vos prises de conscience, les progrès que vous faites chaque jour et avancez avec le sourire ! A chaque fois qu’un sentiment négatif ou une critique émerge dans votre tête, prenez un instant pour la contrer avec une pensée positive ou de gratitude, ne serait-ce que pour appréciez votre situation personnelle.

Quoi qu’il en soit, n’acceptez pas de ne pas vous aimer et n’attendez pas de « perdre 4kg », d’être « mieux défini musculairement » ou d’avoir « moins ou plus de quelque chose ».

Vous êtes exactement là où vous devez être et avez le choix de toujours progresser vers plus d’équilibre avec vous-même.

Quelques tips simples pour se sentir mieux dans son corps

Recent publications