A la rencontre d'Arthur

Il est né les pieds dans la neige, en Haute-Savoie, et slalome depuis l’enfance entre les disciplines. À 3 ans, Arthur tapait dans le ballon, sur un terrain de foot, aux côtés de son père gardien de but. Sa mère l’emmenait avec son frère et sa soeur se défouler partout où elle le pouvait. « Je vivais pour le sport et je voulais faire de cette passion un métier » raconte-t-il. Pari réussi. Après 20 ans de foot, entrecoupés de gym, ski, tennis, volley, Arthur le touche à tout, diplôme de Sport-études et licence de STAPS en poche, s’installe à Paris pour intégrer une école de nutrition. Mais il passe plus de temps à la salle de CrossFit… Sa timidité s’envole, son corps, qu’il avait une fâcheuse tendance à dénigrer, change. Arthur devient accroc au mouvement, « cette compétence inconsciente, ce potentiel que ton corps a à t’offrir » comme il dit.

A 27 ans, coach depuis 4 ans, il croit au sport comme porte d’entrée vers plus grand. « Avoir une pratique régulière irrigue tout le reste : l’alimentation, le rythme de vie et le life style ». Attention : Arthur est accroc aux livres et documentaires de développement personnel, comme « Pouvoir illimité », le best-seller de Tony Robbins qu’il a dévoré. D’ailleurs, il commence sa journée par une douche gelée. Pas vous ? « Le sport permet aux gens de se révéler » répète-t-il. Il dit aussi : « le plus dur aujourd’hui, ce n’est pas faire du sport, c’est faire le pas ». Arthur parle « persévérance », « cohésion de groupe », « lâcher-prise », « gagner en force », bref, tout ce qui l’a forgé. Son plus grand kiff ? « Découvrir des personnalités qui ont plus de force qu’elles ne le pensent ». Et il veut vous y aider. Il vous apprendra à mettre la tête en bas, marcher sur les mains, et surtout … soulever des poids, son dada. Pour lui, la musculation est l’une des rares discipline à combiner coordination, stabilité, intensité, explosivité. « On a des forces naturelles que notre société très sédentaire n’encourage pas. Aujourd’hui, on est dans une perpétuelle zone de confort, c’est pour cela que nos défenses immunitaires sont plus faibles. Or, le corps est fait pour marcher, s’asseoir, mais peut aussi porter une charge du sol au plafond. Si l’on change l’environnement autour du corps, on change le corps lui-même » revendique-t-il. D’ailleurs, lui, une barre en mains, il explose tout. Je crois au pouvoir des charges additionnelles, notamment l’haltérophilie et autres sandbag, qui permettent de développer plusieurs capacités au sein d’un même mouvement. Et augmentent la confiance en soi ».

Mais parce qu’Arthur est un généreux qui croit en vous, il promet que « tout le monde peut le faire, quel que soit son niveau ». Il aime voir une pratiquante réaliser sa première traction à la barre. Un autre faire ses premiers pas sur les mains. Et accessoirement, dévorer une côte de bœuf au barbecue avec un ballon de rouge. Au sein de Circle, il propose des coaching individuels et collectifs, adaptés à chacun, avec une philosophie : « apprendre à tout faire. On met au cœur de la pratique la personne et le mouvement ». Mouvements de tirage, de poussée, mobilité, il promet des entraînements fun pour « vous découvrir un nouveau corps » en laissant au vestiaire les barrières psychologiques. À l’entendre, il faut donner de « l’amour » à son corps. Un conseil rarement entendu dans la bouche d’un sportif, et devenu sa signature. « Agis envers ton corps comme tu aimerais qu’il agisse avec toi ».

Arthur, quelle est…

La première chose que tu fais au réveil ?

De la méditation, pendant 10 à 20 minutes. Puis une douche froide, avant de lire ou d’écrire.

Qu’est-ce que le sport t’a appris sur toi ?

Il m’a montré ma persévérance, m’a permis d’affirmer qui je suis. Et combien j’ai besoin de la cohésion de groupe.

Un conseil lecture ?

« Tout est clair maintenant » du Dr Dyer.

Ce que tu aimes d’autre que le sport ?

Aller au restau avec des amis. Regarder des documentaires. Et l’extrême : parachute, parapente. Je rêve de faire un saut à l’élastique !

Une phrase qui t’inspire ?

« Avez-vous vécu 75 ans ou avez-vous vécu la même année 75 fois ? »

À celle ou celui qui n’ose pas se mettre au sport, que dis-tu ?

Qu’est-ce qui t’en empêche aujourd’hui ? Si la barrière tombe, sais-tu à quel point tu seras content ?

Et celui ou celle qui craint le regard des autres ?

La joie de progresser prendrait le pas sur cette peur non ?

Comment garder la motivation quand on a la flême ?

Il faut penser à l’après : tu te sentiras vraiment mieux ! C’est comme quand on est triste, il faut se rappeler des moments heureux !

Ta principale qualité ?

Humain.

Et la principale qualité pour un coach ?

Avoir une sensibilité aux gens, une bienveillance, une honnêteté.

La dernière chose que tu fais ?

En me couchant, je pense à tout ce que j’ai fait de bien dans la journée. C’est essentiel pour avancer sur le chemin de l’accomplissement de soi.

A la rencontre d'Arthur

Recent publications