A la rencontre de Tom

Il va vous surprendre, Tom. Car si ses premiers mouvements étaient des coups, cet ancien pratiquant de boxe française érige désormais la souplesse en art. Ado, il partait à la boxe en courant, chaque cheville lestée d’un kilo. Il est comme ça Tom : il aime jouer avec le corps, éveiller les sens, repousser ses limites. Véritable couteau suisse du sport, coach de CrossFit pendant 5 ans, il expérimente le jiu jitsu brésilien, la capoeira, le yoga

et d’haltérophilie. Ce passionné du mouvement au sens large a commencé l’enseignement à 18 ans comme moniteur de boxe pour les enfants dans le Val-de-Marne, où il est né. Il continue d’étudier l’importance du placement, des postures et de l’écoute. Et ne voyage jamais sans une paire d’anneaux de gymnastique.

D’ailleurs, si vous suivez ses cours, il vous fera évoluer sur un travail de force fonctionnelle, « pour augmenter votre vocabulaire de mouvement » et vos possibilités. Ou vous apprendra à jongler ou faire le pont au sol. « À-travers tous ces mouvements, on développe des compétences pour mieux bouger. Ce que je souhaite, c’est que nos participants découvrent leur vrai potentiel de mouvement. Je ne veux pas juste faire faire, mais que chacun devienne autonome et écoute son corps. Je veux leur montrer qu’un équilibre existe entre ce qu’ils veulent et ce dont ils ont besoin pour mieux bouger : du rythme, de la force, de la coordination » détaille-t-il.

Au sein de Circle, la liste de ses envies est longue comme le biceps. Avoir un corps agile, qui bouge mieux, quel que soit l’âge, vieillit bien, en prenant du plaisir. « Quand on met de l’amusement dans une pratique, on dégage plus d’intensité et on apprend plus facilement » affirme ce spécialiste des inversions, admirateur de l’icône de la culture du mouvement Ido Portal. Car mettre la tête en bas est son mouvement préféré, et pour lequel il est un coach hors-pair. « Je pourrais vous dire qu’il permet d’améliorer la mobilité, les forces des poignets, apprendre à se repérer dans l’espace, mais c’est surtout challengeant et cool à travailler, comme doit l’être votre pratique ». Tom aime défier les lois de la gravité. Suivre ses cours est un voyage à la découverte de ses muscles profonds. Et de son mental. La respiration, l’observation, la méditation font partie de l’aventure. Il le jure : « quelqu’un qui sort de nos cours sera plus fort, plus souple, et aura moins de risque de blessure. Je crois au mouvement comme la meilleure des thérapies ».

TOM …

Quelle est la première chose que tu fais au réveil ?

Un exercice de respiration profonde. Parfait pour renforcer le système immunitaire, oxygéner le corps et les cellules.

C’est quoi ta définition du mouvement ?

C’est une pratique qui éveille et améliore l’écoute de son corps, un état d’attention à soi et à son environnement.

Un aliment incontournable ?

L’huile de foie de morue. J’en prends une cuillère matin et soir. C’est anti-inflammatoire, bourré d’omégas 3, et ça permet de mieux récupérer.

A celle ou celui qui n’ose pas se mettre au sport, que dis-tu ?

Viens ! Et on en parle après! Si tu mets une réelle intention dans ta pratique, ça t’apportera beaucoup sur le plan physique et émotionnel.

Ta principale qualité ?

Je me remets beaucoup en question. Je cogite beaucoup, ça fait avancer !

Et la principale qualité pour un coach ?

Ne rien prendre pour acquis. Donc rester curieux. Et la compréhension de l’autre.

Une phrase qui t’inspire ?

Sho Shin. Ça signifie : « je sais que je ne sais pas ». Et donc qu’il y a toujours à apprendre ! Cultivez votre curiosité comme si vous étiez un éternel étudiant…

Ce que tu aimes d’autre que le sport ?

Lire !

Et la dernière chose que tu fais ?

Je m’allonge sur un tapis champ de fleurs à piques et travaille mon diaphragme.

A la rencontre de Tom
A la rencontre de Tom

Recent publications